pr11/Statue douleur kaya
ile,maurice,kaya,topize,racinetatane,ratsitatane,ratsitatanina
ilemauricekaya

mars 2001
kaya,racinetatane,sega,reggae,seggae,ile maurice
Retour presse...
sega,reggae,seggae
ilemauricekaya
le 1er janvier 2017

 

 

 

Percy Yip Tong attend toujours réparation après la mort dans une cellule d’Alcatraz à Maurice, de son ami Kaya dans des circonstances encore très troubles. Celui qui a fait connaître l’artiste mauricien aux Réunionnais est soutenu par le collectif “Lanzistisman” dont fait partie Sophie Rotbar, responsable de la galerie Art’senik de Saint-Leu. Galerie où s’expose actuellement une statue à l’effigie de Kaya, et où se tient une exposition dédiée au créateur du seggae.

 
 


REPÈRES
•DOUBLE COMBAT


Percy Yip Tong mène un double combat.
Celui pour l’éclaircissement de la mort de Kaya bien sûr mais aussi pour faire la lumière sur la fabrication et la distribution de leur cassette à la Réunion au début des années 90, sans l’accord, ni de l’artiste, ni du producteur. Pour Percy Yip Tong, pour honorer la mémoire de son ami, il faut aussi
élucider cette affaire de piratage.


•PÉTITION
“LANZISTISMAN"

Crée il y a quelques semaines pour dénoncer la venue dans l’île de Jean-Marie Le Pen et Bruno Maigret, le collectif “lanzistisman” mis en place pour dénoncer les crimes contre l’humanité lance une pétition actuellement pour réclamer réparation dans l’affaire de Kaya. Selon le collectif “il y a eu entorse à plusieurs articles de la déclaration des droits de l’Homme et réclame que justice soit faite, que les coupables soient identifiés, traduits devant un juge et condamnés. C’est un artiste kréol noir qui a été assassiné, c’est son message qu’on a voulu anéantir”, lancent les membres du collectif.
La pétition sera même adressée au gouvernement mauricien.


Saint-Leu, île de la Réunion :
Les amis de Kaya réclament toujours justice
Le temps n’effacera pas son souvenir

“Mo lizié pti ptit, mo lizié bridés”, comme il le dit lui même. Mais il est fier d’avoir des origines chinoises et de côtoyer des rastas dans son pays. Chose qui n’est semble-t-il pas très courante à l’île Maurice. Lui, c’est Percy Yip Tong. Le plus connu des Mauriciens aux locks qu’il ait fréquenté, ce fut Joseph Reginald Topize. Un nom qui ne dit pas grand chose ici à la Réunion puisque celui-ci s’est fait connaître sous le pseudo de Kaya.
Dans les années 70, Kaya “jeune métisse peu enclin aux efforts mal récompensés”, gratte à longueur de journée les chansons de Bob Marley sur une vieille guitare folk. Artiste inspiré, il se fait rapidement une réputation auprès de la jeunesse de Roche Bois, ghetto construit de bric et de broc, coincé entre le port, l’abattoir et la décharge publique. Un jour, Kaya a eu l’ingénieuse idée de fusionner le reggae avec le “blues local” qu’est le séga. Un mélange de couleur qui donnera naissance au seggae. Arrive alors Percy Yip Tong, fils de notable chinois. Celui-ci prend Kaya et son groupe sous son aile, multiplie concerts et prestations télévisées. Mais la mayonnaise a du mal prendre. Loin de baisser les bras, Percy tente alors le tout pour le tout et s’engage dans une véritable partie de poker menteur dans laquelle il va investir sans compter jusqu’au dernier sou. Il embarque Kaya dans un avion à destination de la Réunion. Et sans perdre la carte, il persuade la mairie du Port d’inviter Racinetatane qu’il présente comme “la révélation mauricienne du moment qui déplace les foules”. Percy Yip Tong profite de ce passage pour faire enregistrer la première cassette seggae de l’histoire. C’est radio Korail qui prête son studio 8 pistes. Une nuit pour les rythmiques, une autre pour les voix et une troisième pour le mixage auront suffit pour la mise en boîte de “Seggae nou la mizik”. C’était en novembre 1989. Concert au Port, invitation au festival des musiques populaires de l’océan Indien, invitation par les mairies de l’opposition mauricienne pour la fête de l’indépendance... les événements vont s’enchaîner à une vitesse impressionnante avec à chaque fois un succès phénoménal. Même au festival de Saint-Denis, Kaya fait un tabac…

Percy Yip-Tong,1er producteur de Kaya ek Racinetatane
                                                    Percy Yip Tong


LE DERNIER JOINT

Sans rien entre les mains mais avec une confiance inébranlable, le producteur du groupe avait remporté la partie. "C’est grâce à la Réunion et aux Réunionnais que Kaya s’est fait connaître véritablement”, dit-il, en signe de remerciement.
Mais, quelques années plus tard, ce rêve devenu réalité va soudainement virer au cauchemar pour Joseph Reginald Topize et ses musiciens. Surpris le 18 février 1999 avec un joint - “une cigarette de gandia”, comme l’explique Percy Yip Tong - Kaya est incarcéré. Il est jeté dans une cellule de la prison d’Alcatraz, réservée généralement aux grands trafiquants de drogue et aux criminels. “Ce n’est pas normal qu’il ait été jeté en prison surtout dans celle-là” , déplore le producteur. Trois jours plus tard, il a été retrouvé inerte dans sa cellule, “le crâne fracassé et avec plein d’hématomes sur le corps”. La police est alors montrée du doigt et la population se soulève. Maurice est paralysée par trois jours d’émeutes. Du jamais vu dans l’île Sœur.
Trois ans après, Percy Yip Tong et tous les amis de Kaya réclament toujours justice. Dans île, une statue à la mémoire du père fondateur de seggae a même été sculptée. Elle est à l’initiative de Sophie Rotbar, patronne de la galerie Artsenik à Saint-Leu. Statue réalisée par le sculpteur Jack Beng-Thi, qui sera offerte au peuple mauricien. On dit souvent que “le temps efface les souvenirs”. Cette statue a été réalisée dans le but justement que le souvenir de Kaya ne s’estompe jamais. “À travers elle, on veut que les Mauriciens et les Réunionnais se rappellent toujours de ce qui s’est passé, dans quelles circonstances Kaya est mort”, souligne Sophie Rotbar. Mais le choix de son emplacement n’est pas encore arrêté. “Dissident mauricien” installé à la Réunion depuis des années déjà, Eddy Babet a sa petite idée. “On devrait la poser sur le port”, dit-il. “Il faudrait en fait démonter la statue de Mahé Labourdonnais sinistrement réputé pour la traite des noirs et la remplacer la statue de Kaya”. Reste à savoir quelle sera la réaction des autorités mauriciennes. Les amis de l’artiste disparu redoutent un “retour à l’envoyeur”…

Liens Percy Yip Tong 01
Liens Percy Yip Tong 02
Liens Percy Yip Tong 03
Liens Percy Yip Tong 04
Liens Percy Yip Tong 05
Liens Percy Yip Tong 06
Liens Percy Yip Tong 07

ile maurice kayacomité 1er fevrier, anniversaire abolition esclavage 1995, riviere noireile maurice kayaile maurice kayaile maurice kayaile maurice kayaile maurice kayaile maurice kaya
EXPO À ARTSÉNIK
La statue dont le poids dépasse les 150 kilos et sur laquelle figure le nom de nombreux citoyens mauriciens victimes de brutalité policière sera donc acheminée vers l’île Sœur dans les prochains jours. Pour être sûre qu’elle arrive à bon port et afin de lever tout éventuel soupçon de trafic de drogue de la part des douaniers mauriciens, Sophie Rotbar envisage de s’associer à une personnalité culturelle de la Réunion. La statue est en terre cuite. Son ; poids dépasse certainement les 150 kilos. Trois ou quatre paires de gros bras ne sont pas de trop pour la déplacer.
Une seconde statue, identique a été installée dans une pièce aménagée de la galerie alternative d’Artsénik. Cette pièce a été transformée en cellule de prison, comme pour rappeler Alcatraz. Les barreaux ont été réalisés en bois de kader. A l’occasion du troisième anniversaire de la mort de Kaya, c’est toute la galerie saint-leusienne qui honore la mémoire de l’artiste disparu. Des coupures de journaux locaux, aux articles de la presse mauricienne en passant par des récits de quelques grands journaux métropolitains… tout ce qui a été dit et écrit tapisse actuellement les murs d’Artsenik. Les musiciens de Racinetatane ont même gravé quelques lignes en hommage à leur ami.

G.L.

ile maurice kaya seggae
Kri fonker
pu Kaya

mars 1999
ile maurice kaya seggae
L'espris de Kaya

mars 1999
histoire revoltante, ile maurice kaya seggae
Histoire révoltante

France, été 1999
seggaeman mauritius ocean indien
En mémoire de
Kaya

19 juil 1999
temoingnages seggaeman, mauritius ocean indien
Sophie Rotbar
Artsenik

21 fev 2001
artsenik,réunion,kaya topize,racinetatane,creole,rasta,ile maurice
Artsenik Réunion

19 fév 2009
sega reggae seggae
http://ilemauricekaya.free.fr

le 1er janvier 2017

mis en ligne le 18 février 2002