ile,maurice,kaya,topize,racinetatane,ratsitatane,ratsitatanina
ilemauricekaya

mars 2001
kaya,racinetatane,sega,reggae,seggae,ile maurice
Retour presse...
sega,reggae,seggae
ilemauricekaya
le 7 février 2017

Un musicien pionnier mort en cellule
pour avoir choisi la voie de la paix
et de la tolérance

Le Journal de l'Ile, REUNION, le lundi 22 février 1999

Le reggae jamaïcain s'est implanté durablement à l'île Maurice au début des années 80, dans le contexte
d'un déclin du séga engagé et d'un retour du séga variété. Des clones de Marley fleurissent avec
les adeptes du rastafarisme. Parmi les noms du reggae mauricien, Lelou Ménoir est l'un des plus en vue.
Son guitariste, Joseph Réginald Topize , dit Kaya , va bientôt trouver la clé d'un son plus spécifique
aux îles soeurs. En un compromis subtil, il parvient à marier les rythmes ternaire du séga
et binaire du reggae, inventant le seggae.

À la fin des années 80, un formidable engouement pour ce nouveau style s'empare des Mascareignes,
entraînant une sorte de génération spontanée de jeunes groupes à Maurice comme à la Réunion.

Le 14 mars 1990,
Racinetatane reçoit l'ovation de 42 000 spectateurs au stade de Rose Hill,
dans cette île d'un peu plus de 1,1 millions d'habitants.

Kaya surfe sur la vague , enregistre deux albums, La Paix Universelle en 1991
et Seggae Man en 1992. La qualité est là avec un excellent groupe,
de bonnes chansons et un fort potentiel international.

Vidéo RFO (1,6 mo), Zafair Kaya, Michel Vuillermet(1999-2004) charles kaya berty
Vidéo RFO Zafair Kaya
Michel Vuillermet 1999-2004

Décès suspect du pape du seggae,
incarcéré au surlendemain d'une manif
pour la dépénalisation du gandia
le musicien Kaya est retrouvé mort
dans sa cellule


Tête brûlée, il dénonçait dans des textes puissants les mensonges de l'establishment
et proposait des solutions à une société arc-en-ciel minée par le communalisme et le fanatisme.
Le seggaeman mauricien Kaya a succombé à une fracture du crâne en prison, à la veille de sa libération.
Ene zistwar révoltan que ses proches réfutent.

Saura-t-on jamais les causes du décès de Kaya en prison? Retrouvé sans vie et saignant de la tête,
hier matin, dans sa cellule des casernes centrales à Port-Louis, surnommées Alcatraz, le musicien aurait,
à en croire le rapport de l'autopsie pratiquée hier après-midi par le médecin de la police,
succombé à une fracture du crâne. Une blessure qu'il se serait lui-même faite, en se tapant la tête contre
les murs, et ce dans un moment de grande excitation provoquée par son état de manque de drogue depuis trois
jours.
Avant la diffusion de cette version officielle, le bruit avait couru que Kaya avait été
retrouvé pendu. Ce qui laisse la place aux rumeurs les plus contradictoires. En tous cas, son décès
est considéré comme éminemment suspect. Et ce, dans la mesure où le musicien devait être remis en liberté
aujourd'hui, moyennant le versement d'une caution de 10 000 roupies (environ 2 500 F), et où des proches,
qui avaient été autorisés à lui rendre visite samedi, l'avaient trouvé dans un état somme toute normal.
Ce qui leur fait dire qu'il n'avait aucune raison de se donner la mort. A moins que son état de manque
de drogue depuis trois jours l'ait conduit à cette extrémité.

Ce n'est pas la première fois qu'un prisonnier
décède d'une manière suspecte
dans les prisons mauriciennes.
Le dernier cas remonte à quelques mois.

video ile maurice emeutes roche bois kaya, berger agathe
Vidéo émeutes (5,4 mo)

Les proches avaient demandé l'ouverture d'une enquête. Mais comme toujours, cela n'a rien donné,
rapporte un journaliste mauricien. Mais cette fois-ci, il s'agit d'un personnage très populaire à Maurice.
L'épouse du musicien a été invitée à aller identifier le cadavre de son mari. Elle a aussitôt porté plainte et,
comme on s'y attendait, elle a réclamé une contre-expertise
. Ce qui, dès lors, accrédite la thèse
de la bavure maquillée en suicide qui circule, à l'île soeur. De fait, des voix se sont déjà élevées
pour accuser les autorités pénitentiaires ou les policiers proches de l'enquête qui avaient conduit à
son incarcération. Et d'aucuns se demandent si certains n'auraient point eu intérêt à le faire taire
définitivement. Car, il apparaît qu'il connaissait les noms de "grands dimounes" qui fument du gandia
(le zamal local) en cachette et qu'on craignait qu'il ne les balance, ce qu'il s'était déjà refusé à faire.

vidéo 1,7 mo
interview de Kaya

Une accusation grave, qu'il convient bien sûr de prendre pour l'heure avec circonspection.
A Maurice, où la funeste nouvelle a été connue dans la matinée, même si la Mauritius broadcasting
corporation n'en a pas fait état, elle a fait l'effet d'une bombe,
Kaya y faisant figure de véritable star. Comme une traînée de poudre, la rumeur a vite parcouru l'île.
Très vite, dans une ambiance surexcitée, la foule s'est pressée route Royale devant "Alcatraz",
à Quatre-Bornes où le musicien résidait, ainsi que dans le quartier port-louisien de Roche-Bois d'où il
était originaire. Une foule qui devrait être plus importante encore pour la veillée prévue au siège
du mouvement républicain à l'origine de la manifestation demandant l'amnistie de tous les consommateurs
de zamal qui croupissent dans les prisons mauriciennes. Pour prévenir tout soulèvement, les forces policières
étaient sur les dents et quadrillaient tous ces endroits...

Revenons sur les faitsqui ont conduit Kaya en prison.
Mardi dernier en fin de journée, l'avocat Rama Valayden, leader du Mouvement républicain (MR),
un petit parti d'opposition qui ne siège pas à l'Assemblée Nationale, organisait un rassemblement,
rue Edward-VII au Réduit, quartier proche de Rose-Hill. Une foule estimée à 2 000 personnes participait
à la manifestation, une sorte de concert-meeting qui devait s'achever à 22h, et au cours de laquelle
cinq formations musicales dont celle de Kaya devaient se produire. Acclamé par l'assistance,
Valayden ouvrait le débat sur la dépénalisation des drogues douces.
Il affirmait notamment que, s'il se retrouvait au gouvernement,
"mo pou amène dépénalisation, sinon mo pas pou dans gouvernement",

comme l'a rapporté la presse locale.



ilemauricekaya pour information:
suite à ce meting, suite à la mort de Kaya en détention, et suite aux émeutes qui suivirent
avec leurs cortèges de blessés, et la mort par balles, tirées par la police, de Berger Agathe,
Mr Valayden, comme il le souhaitait en février 1999, c'est retrouvé au gouvernement en 2005,
comme ministre de la justice !!!

En poste depuis cette date, il démissionne "par principes" de ses fonctions ministérielles
le 4 aout 2008, accusé par l'oposition d'être mêlé à des trafics de drogue et de subutex
plus précisément... Finalement, l'ancien avocat revient très rapidement sur sa décision,
et reprend son poste de ministre de la justice, dès le lendemain.
Fin de l'aparté
et retour si dessous à l'article de presse de fev 1999.



Un autre orateur interpellait même les leaders de partis politiques établis, en déclarant qu'aucun
n'oserait dire qu'il n'a pas besoin du vote des "fumeurs gandia". Il faut savoir qu'en vertu du
"Dangerous drugs act", l'usage de toute drogue est sévèrement réprimé à Maurice et que les
contrevenants encourent la peine capitale surtout lorsqu'ils sont reconnus coupables de trafic.
Le MR réclamait que cette loi soit amendée et qu'elle fasse le distingo de façon explicite
entre drogues dures et drogues douces, afin que l'usage du gandia ne constitue plus un délit.

Mr Valayden
demandait à la foule de voter à main levée quatre résolutions réclamant cette dépénalisation
et un appel était lancé au Premier ministre Navin Ramgoolam pour que les personnes incarcérées
pour possession de gandia (environ 2 000, soit 75% de la population carcérale, pour des condamnations
allant de quelques mois à deux ans) soient amnistiées.

Toujours est-il que, dans la foule, se pressaient nombre de "fumeurs gandia", dont beaucoup de membres
de la communauté rasta louant "Jah Rastafari". Plusieurs dizaines d'entre eux avaient provoqué les
forces de l'ordre en consommant un joint sans se cacher. Les agents de la Special supporting,
munis de gourdins, n'ont pas osé intervenir.

Vidéo RFO (4 mo), Zafair Kaya, Michel Vuillermet(1999-2004) metting de dépénalisation de la ganja (6,5 mo)
Vidéo 03 RFO Zafair Kaya

Michel Vuillermet 1999-2004
Vidéo RFO (3,1 mo), Zafair Kaya, Michel Vuillermet(1999-2004) Nitish Joganah raconte (3 mo)
Vidéo 04 RFO Zafair Kaya

Michel Vuillermet 1999-2004

Le surlendemain, soit jeudi dernier, les agents de la Special supporting
devaient interpeller au saut du lit cinq des fumeurs identifiés, dont le musicien Kaya à son domicile
de Quatre-Bornes. Selon la presse locale, il aurait avoué avoir fumé du gandia que lui aurait donné
quelqu'un qui en distribuait dans la foule.

Sur ce,
il était déféré au tribunal de Rose-Hill, qui l'inculpait d'usage de drogue et le faisait incarcérer.
Une caution de 10 000 roupies était réclamée pour sa remise en liberté. De source sûre, cette somme avait
pu être réunie par ses proches, ses amis musiciens s'étant cotisés, et Kaya devait être élargi aujourd'hui.
Hier soir,
les militants du MR se sont rassemblés au siège du parti à Rose-Hill, en attendant que le corps du défunt
soit rendu à sa famille. L'enterrement de Kaya devrait avoir lieu aujourd'hui ou demain dans le petit
cimetière de Roche-Bois...

enterrement kaya02 (7,7 mo)
Enterrement vidéo RFO Zafair Kaya

Michel Vuillermet 1999-2004

______________________________________

SEGGAEMAN
Ton' Paul & Kaya à Roche Bois

Disparu à 38 ans et demi,
la carrière de "z'enfant Camp-Zoulou"
n'aura duré qu'une quinzaine d'années.

A l'île soeur, le pape du seggae laisse un testament discographique sans concession, inspiré du métissage.
;-) ADSL :-)
berty fok, charles quirin, kaya
Kaya

portrait 01
;-) ADSL :-)
Kaya et ses freres:__, Alain, Kaya, Raynald
Kaya & ses frères
;-) ADSL :-)
berty fok, charles quirin, kaya
Kaya

portrait 03
De son vrai nom Topize
(celui de sa mère, femme de ménage), prénoms Joseph Réginald , surnommé ile maurice kaya racine tatane seggae,
(clin d'oeil à l'un des plus gros succès de son idole Bob Marley) , Kaya nait le 10 août 1960 à Roche-Bois,
quartier pauvre au Nord de la capitale Port-Louis, d'une famille de cinq enfants. Son père pêcheur ne pouvant
subvenir à son éducation, il le place sous la tutelle d'un oncle paternel (Ton' Paul).
;-) ADSL :-)
kaya,racinetatane,case ton paul
Kaya
chez Ton Paul

Roche Bois 17
;-) ADSL :-)
kaya,racinetatane,case ton paul
Kaya
chez Ton Paul

Roche Bois 18
;-) ADSL :-)
kaya,racinetatane,case ton paul
Kaya
chez Ton Paul

Roche Bois 21
;-) ADSL :-)
ton paul, charles quirin, kaya dans Roche-Bois
Kaya chez
ton Paul

Roche Bois 07

Métis mulâtre et indien, il est victime très jeune du racisme. A 8 ans, il survit grâce à de petits boulots.
Les mélodies de sa mère chanteuse de chorale en tête, il s'intéresse à la musique vers l'âge de 16 ans,
apprend la guitare, reprend Mike Brant, anime 'fancy-fairs', bals et mariages avec son premier groupe,
"Wind and Fire". Il imite aussi Santana et Deep-Purple, avant de découvrir Bob Marley.
Son idole meurt et, lors d'un court séjour en prison, ile maurice kaya racine tatane seggae se plonge dans les écrits de Marcus Garvey
et les racines profondes du rastafarisme.

En 1982,
le musicien Rodriguais Lélou Menwar l'invite sur son album "Let an lenfer" et l'emmène en tournée
dans son île. Au retour, Kaya fonde avec quelques potes de Roche-Bois le groupe "Racinetatane",
nom dérivé de RATSITATANE, prince malgache révolté exilé à Maurice en 1822.
Kaya chante des chansons de Marley avec un surprenant talent de mimétisme
ainsi que ses premières compositions personnelles.
photo racinetatane formation
Racinetatane dans les années 80

La consécration vient en 1986,
quand il associe au reggae jamaïcain le séga mauricien. Le seggae est né,
déclinaison qui apparaîtra, selon la presse mauricienne, comme "une des initiatives les plus novatrices
et appréciées de ces dix dernières années"et qui sera popularisée par Ras Natty Baby.

En 1989,
ile maurice kaya racine tatane seggae sort sa première cassette, "Seggae nou lamizik",
et enchaîne tournée sur tournée dans l'océan Indien.
Suivent les cassettes "La pé universel" en 1991,
"Seggae man" en 1992,
"Racine pé brilé" en 1994,
Erzats of Bob Marley en 1995,
et en 1996 les albums "Zistwar révoltant" et "Chante Marley".
La même année, il réenregistre en numérique trois de ses premiers succès,
"Simé la lumière", "Ras kouyon" et "Chante l'amour",
qui ne seront mastérisés qu'en septembre-octobre 1997 à Paris, pour sortir en CD-3 titres intitulé
"Mo la misik", produit par Clément Duret de Déclic-Réunion.

En 1998 sort "Seggae Experience"
un album fabuleux, produit par Meli-Melo, Ile Maurice.
C'est incontestablement l'album le plus abouti de sa carrière.



ilemauricekaya pour informations:
curieusement,
les trois titres produits par Clément Duret l'année precedente (1997)
dans l'album "Mo la misik" y figurent à l'identique...


Album oû interviennent, les sitar, tabla, manjîrà et violon carnatique
de professeurs du Mahatma-Gandhi institute de Moka dans "Ras kouyon",
un morceau de 7'44 au texte genre révolutionnaire sur une musique très spirituelle,
ainsi que le piano et l'harmonica de Damien Elisa, l'ex-clavier de Cassiya, sur "Chante l'amour".
;-) ADSL :-)
kaya le mauricien/ratsitatane le malgache
Kaya enregistrement

enregistrement album Seggae Expérience
studio Capricorne 1998
;-) ADSL :-)
kaya le mauricien/ratsitatane le malgache
Kaya, R. Cerclay,
M. Armoogum,

enregistrement album Seggae Expérience
studio Capricorne 1998
;-) ADSL :-)
kaya le mauricien/ratsitatane le malgache
Mike Armoogum

enregistrement album Seggae Expérience
studio Capricorne 1998
;-) ADSL :-)
kaya le mauricien/ratsitatane le malgache
Damien Elisa

enregistrement album Seggae Expérience
studio Capricorne 1998
;-) ADSL :-)
kaya le mauricien/ratsitatane le malgache
Maurice Manancourt

enregistrement album Seggae Expérience
studio Capricorne 1998
;-) ADSL :-)
kaya le mauricien/ratsitatane le malgache
Musiciens

Seggae experience
album 1998

Il s'agit de sa dernière oeuvre qui va vite faire figure de "collector".
Un CD classé 1er pendant 6 mois à Maurice et qui fut présenté au Midem de Cannes l'an dernier.
Pendant sa brêve carrière, ile maurice kaya racine tatane seggae aura vendu plus de 300 000 cassettes, rien que dans l'océan Indien.
ile maurice creole seggae kaya
http://ilemauricekaya.free.fr

le 1er janvier 2017

mis en ligne en mars 2001