ile,maurice,kaya,topize,racinetatane,ratsitatane,ratsitatanina
ilemauricekaya

mars 2001
kaya,racinetatane,sega,reggae,seggae,ile maurice
Retour presse...
sega,reggae,seggae
ilemauricekaya
le 1er janvier 2017
Palaxa rime avec
KAYA
Berty Fok 2013 Palaxa racinetatane ile maurice
Racinetatane au Palaxa

Réunion, février 2013
presse officielle Réunionaise
le 22 février 2013
Berty Fok 2013 Palaxa racinetatane ile maurice
Racinetatane au Palaxa

Réunion, février 2013

Il pourrait bien y avoir encore embouteillage ce soir au guichet de la salle dionysienne des musiques actuelles
avec la reggae night qui s’annonce et nul ne s’en plaindra ! Les Mauriciens vont créer l’événement avec leur cœur,
leurs tripes et leur talent pour perpétuer, dans la seule langue qui mette tout le monde d’accord, la musique,
le respect de leur aîné, Joseph Reginald Topize, qui a succombé aux maltraitances
dans les geôles de l’île sœur il y a douze ans maintenant.
Chaque année, des générations de reggaeman de l’océan Indien se souviennent et jouent pour la mémoire de celui qui
sous le nom de Kaya (en hommage à Marley et à la Jamaïque où ce nom baptise la ganja) fut dans cette partie du monde
le pionnier de la fusion indianocéanique du reggae, ouvrant au reste de la planète une filiation du courant jamaïcain en seggae.

En 15 ans de carrière, il a vendu quelque 400 000 albums attestant de l’impact laissé par sa musique.
Ce qui n’a pas empêché cet enfant de Roche-Bois de vivre dans la relative misère de la communauté noire,
au bas de l’échelle sociale, sur une île où la loi des castes reste impitoyable.
Après avoir fumé sur scène et manifesté pour la dépénalisation de la marijuana,
il s’est retrouvé à la prison des Casernes centrales de Port Louis.
On l’y a retrouvé, le crâne fracassé le 21 février 1999.
Il avait 38 ans, et sa mort continue de faire polémique,
la police parlant de suicide et les défenseurs de Kaya criant à l’assassinat.
D’où la révolte avec excès de violence qui a suivi dans le pays.

La Réunion accueille donc ce soir un revival du groupe fondé par Joseph Reginald Topize , Racinetatane.
Avec d’anciens et de nouveaux musiciens ( Momo Manécourt à la batterie, Maxime Rosal à la basse, Ti-Charles Quirin
et Jean-Marc Constance aux claviers, Steeve Deville et Daniel Claridor à la guitare, Berty Fock aux percussions)
rejoints au chant par Azaria Topize , le fils de Kaya, et les Réunionnais Ti Rat, Patrick Persée et Ras Minik"
pour un "Tribute to Kaya" proposé au Palaxa par la jeune association Acter (Agir pour la culture et le tourisme à l’Est de la Réunion)
que préside Jean-François Cadet. "Nous développons des projets à dimension interrégionale et il nous parait essentiel d’honorer
la mémoire d’un musicien mauricien qui a marqué son temps en inventant ce qui figure le dernier style endémique de l’océan Indien,
le seggae. Son histoire reste traumatique dans l’esprit des musiciens mais aujourd’hui le gouvernement de l’île soeur consent
à tourner la page, et le deuil est fait par une partie de la société.

Le moment nous semble venu de mettre à l’honneur l’homme et ses compositions
qui donnent le sentiment d’appartenir au même territoire.
Les premiers pas de "Mascareignistes" qui effacent les différences pour créer l’union.
Voilà qui pour nous est important", explique le représentant de l’ACTER.

Côté Palaxa, Pierre Babef, son directeur, s’est déclaré partant pour accueillir ce qui pour lui représente une "dream team".
"Racinetatane a eu son âge d’or jusqu’à la fin des années 90, ouvrant les vannes d’un courant musical que s’approprient les jeunes
aujourd’hui en seggae-dancehall. Il entre dans la logique du Palaxa de développer un travail spécifique sur les musiques de l’océan Indien.
Nous avions 20 ans à l’apogée de Kaya qui figurait alors une réelle ouverture sur le reste du monde.
La communauté du reggae est solidaire avec des valeurs que les musiciens défendent de génération en génération.
Il y a donc un héritage à défendre. Une musique très vivante qui sous sa forme de métissage ragga, maloya, segga
appartient au patrimoine de notre région. Et des critères identitaires, écologiques à ne pas perdre de vue.
Le Palaxa a vocation pour ça", confirme Pierre Babef qui a accueilli toute la troupe une semaine en résidence
avant le concert de ce soir qui devrait... faire du bruit !

* Démarrage avec "Ambians dan la kour" et apéro musical dès 19h30 comme il se doit,
puis concert à 21h. Tarifs 8euros, 10 euros et 12 euros




RÉSIDENCE DE TRIBUTE TO KAYA


le Palaxa, place des misique, St Denis, île de la Réunion
du 18 février au 21 février 2013

Berty Fok 2013 Palaxa racinetatane ile maurice
Kaya au Palaxa

Réunion, février 2013

Le but est ici de créer un spectacle inédit en hommage à l'artiste mauricien Kaya
en s'appuyant sur une dynamique d'échanges entre La Réunion et l'île Maurice.

Développé par l'association ACTER,
le spectacle qui sera proposé au PALXA est une première étape du projet
qui a pour ambition d'aboutir :

1. A la création d'un spectacle « Tribute to Kaya », destiné à être diffusé à La Réunion,
dans l'Océan Indien et en Europe en 2014, pour le 15ème anniversaire de la mort de Kaya.

2. La réalisation d'un film documentaire sur Kaya et l'empreinte musicale qu'il a laissé
ainsi que sur l'aventure de création du spectacle » Tribute to Kaya », qui sera capté en live.

3. A la mise en avant de l'héritage musical et culturel laissé par Kaya à travers son groupe Racinetatane,
son fils, Azaria Topize , et d'autres chanteurs réunionnais ou mauriciens désirant apporter leur contribution à cet hommage.

sega reggae seggae
http://ilemauricekaya.free.fr

le 1er janvier 2017

mis en ligne le 07 décembre 2013