ile,maurice,kaya,topize,racinetatane,ratsitatane,ratsitatanina
ilemauricekaya

mars 2001
kaya,racinetatane,sega,reggae,seggae,ile maurice
Retour presse...
topize,koombes,racinetatane
ilemauricekaya
10 aout 2008
ile maurice kaya  KAYA ile maurice kaya pompon oly seggae
& ce dimanche
de 21 février 1999

Journal Week-End, dimanche 24 fevrier 2008

Joseph Reginald Topize n'avait pas encore 39 ans
quand il a rendu son dernier souffle dans la cellule No 6
du centre de détention d'Alcatraz, des Casernes Centrales,
ce dimanche 21 février 1999.
Il avait certainement encore à donner au seggae.
ile maurice kaya pompon oly seggae
De février 1999 à février 2008,
l'eau a coulé sous le pont…

Cette société qu'il observait de loin ou de près selon ses humeurs, l'aurait sans doute inspirée.
Il aurait, alors, peut-être interprété d'autres histoires qu'il aurait jugées révoltantes.
S'il était là, le seggae ne serait pas orphelin, il aurait été enrichi par d'autres créations de son père.
Certes, la relève est là. Mais sans lui, c'est différent !
Et si comme ces grands qui, eux, ont vécu longtemps, il avait connu la décadence ?
Chute si caractéristique de certaines figures marquantes dont l'âme est aussi sensible que fragile.
Nul ne le sait… Ne pas savoir dans certains cas, est mieux.
L'héritage qu'il a légué est si intense qu'il vaut mieux s'en délecter et y puiser, tant cette source est intarissable.
Neuf ans après, il est impossible d'oublier Kaya.
Pourtant, l'autre jour "quelqu'un", après la montée de violence dans les quartiers de Port-Louis,
a lancé un appel pour "oublier" février 1999.
De tourner la page sur les 21, 22, 23, 24, 25, 26 février 99.
Ces jours sombres qui ont suivi sa mort.
Kaya, les émeutes, les maisons brûlées à Triolet et à Goodlands,
Berger Agathe, Leemul Goostia, Bruno Laurent…
l'on ne peut oublier.
ile maurice kaya pompon oly seggae
Oublier, c'est ne plus honorer la mémoire d'un homme qui est aujourd'hui une référence
et qui de son vivant n'a pas connu de récompense, hormis un titre posthume, populaire,
de "roi" du seggae.

Depuis sa mort,
Kaya est l'artiste le plus convoité par les nouvelles voix du mouvement en quête de reprises.
Kaya est aussi celui dont les droits d'auteur ont souvent fait l'objet d'affaires devant être traitées en Cour.
Et la dernière en date devait déterminer la sortie, en janvier de cette année, d'un Best Of,
lequel n'aurait pas connu une bonne vente, malgré les quelques milliers d'exemplaires mis sur le marché
après que le producteur, Harbour Music Ltd, eut l'autorisation d'exploiter les titres figurant sur la compilation.
Kaya, a toujours suscité la convoitise de producteurs flairant en lui une carte gagnante.
Mais c'est avec Percy Yip Tong, qu'il nouera comme l'écrit Scope dans ses pages consacrées à l'artiste en 2007,
"une relation quasiment viscérale".
Les deux hommes souligne le magazine avaient "l'amour de la musique en partage.
Leurs existences connaîtront également bien des tourments".
En effet, découvrant la musique de Kaya durant la mi-80,
Percy Yip Tong, se saisit de chaque occasion qui lui est donnée
pour médiatiser cette nouvelle sonorité qui prendra alors le nom de seggae.
À l'époque, ce nouveau mélange, né de l'accouplement du séga et du reggae,
avait été baptisé rekal séga !
Ainsi, après avoir frappé à différentes portes, le seggae explose enfin en 1989
avec le premier album, Seggae Nou Lamizik, sortie en cassette à plus de 100 000 exemplaires.
Les concerts de Kaya et de son groupe, Racinetatane, attirent et connaissent une affluence
qui ferait même aujourd'hui des envieux.
ile maurice kaya pompon oly seggae
D'autres albums rallongent la discographie de Kaya, notamment Zistwar Revoltan
et le dernier, Seggae Experience.

Puis il y a eu le fameux meeting-concert du 16 février 1999,
organisé par le Mouvement Républicain. Le parti de Rama Valayden
qui veut se faire une place dans le paysage politique tient à coeur un dossier,
celui de la dépénalisation du gandia. Ce 16 février à la Place Edward 7 à Rose-Hill,
des artistes tels OSB, Michel Legris, Latanier, Kaya prennent place sur le podium du MR.
Kaya, a une cigarette artisanale dans la bouche lorsqu'il monte sur scène.
Dans la foule, certains fument du gandia, puisque le sujet du jour est autour de la dépénalisation !
Ce meeting sur fond musical irrite et fait scandale.
Des interpellations ont lieu et Kaya, qui se retrouve aux Casernes Centrales,
avoue avoir fumé du gandia le 16 février.
Il faut Rs 10 000 aux Topize pour payer la caution de Kaya.
L'argent fait défaut. Kaya est maintenu en détention.

;-) ADSL :-)
Vidéo,video,clip, RFO (4 mo), Zafair Kaya, Michel Vuillermet(1999-2004) metting de dépénalisation de la ganja (6,5 mo)
Vidéo
metting de dépénalisation

(par Michel Vuillermet)
;-) ADSL :-)
Vidéo RFO (3,1 mo), Zafair Kaya, Michel Vuillermet(1999-2004) Nitish Joganah raconte (3 mo)
Vidéo
Nitish Joganah raconte

(par Michel Vuillermet)
Pendant ce temps,
le Mouvement Républicain joue aux abonnés absents…

Dimanche, 21 février, Kaya rend l'âme dans sa cellule.
Loin de sa femme Véronique et de ses deux enfants, Lumiah et Azaria.
Le soir même entre larmes et flammes, Maurice laissera exprimer ses émotions…

sega reggae seggae
http://ilemauricekaya.free.fr

le 1er janvier 2017

mis en ligne le 05 aout 2008