ile,maurice,kaya,topize,racinetatane,ratsitatane,ratsitatanina
ilemauricekaya

mars 2001
kaya,racinetatane,sega,reggae,seggae,ile maurice
Retour presse...
sega,reggae,seggae
ilemauricekaya
le 1er janvier 2017
ILE MAURICE :
RETROUVÉ PENDU A L'INFIRMERIE.
Le chanteur Gérard Bacorilal
décède en prison...

Dimanche 15 Août 1999

Après ses comparses Agath et Kaya,
un troisième artiste mauricien vient de décéder dans une prison de l'île-sur.
Gérard Bacorilal a été découvert, avant-hier soir, pendu dans sa cellule
du pénitencier central de Beau-Bassin.
;-) ADSL :-)
 gerard bacorillal, joseph reginald topize kaya, berger agathe, ile maurice
Kaya
Berger Agathe, seggaeman mauritius ocean indien
Berger
;-) ADSL :-)
 gerard bacorillal, joseph reginald topize kaya, berger agathe, ile maurice
Bacorilall
Il est des coïncidences parfois avec un goût d'étrange...
Alors que les artistes mauriciens du groupe Racine Tatane se trouvaient présents hier soir à La Réunion,
afin de donner un concert à l'Oeil- de-Buf (Saint-Paul) en hommage au chanteur Kaya,
décédé le 21 février dernier dans sa cellule des Casernes centrales à Port-Louis,
les autorités mauriciennes ont annoncé hier matin que le chanteur Gérard Bacorilal
avait été retrouvé pendu à l'infirmerie de la prison de Beau-bassin à Port-Louis.

Mort par strangulation et asphixie
;-) ADSL :-)
 gerard bacorillal, joseph reginald topize kaya, berger agathe, ile maurice
Gerard Bacorilall
Gérard Bacorilal, l'un des princes du sega-reggae mauricien,
était incarcéré à la prison de Beau-Bassin depuis jeudi dernier.
Soupçonné de trafic et de consommation de drogue, notamment d'héroïne,
ce chanteur âgé de 40 ans venait tout juste de terminer la maquette de son nouvel album
depuis mercredi dernier. Il était l'un des amis du compositeur Kaya,
mais également celui des membres du groupe reggae mauricien Racine Tatane
avec qui il se produisit autrefois.
Juste après son admission au centre pénitentiaire de Beau-Bassin,
Gérard Bacorilal se serait plaint de violentes douleurs au bas-ventre.
Les médecins de la prison l'ont transféré dans le département hospitalier de la prison
afin de le placer sous surveillance médicale.
Héroïnomane notoire, l'artiste était sans doute en prise à une crise de manque.
Toujours est-il que peu après son admission,
le chanteur populaire a été découvert, avant-hier soir vers 20h,
pendu dans sa cellule de l'hôpital pénitentiaire.
D'après les premiers éléments de l'enquête,
les causes de sa mort sont dues à une asphyxie par strangulation.
L'artiste ne portait aucune trace de coups ou de quelconques violences.
A l'heure actuelle, la police accrédite la thèse du suicide.
Mais ses amis, les membres de sa famille et ses musiciens,
visiblement choqués à l'annonce de cette nouvelle,
ne trouvaient aucune raison pour expliquer le geste de l'artiste.
Pour ses proches, l'artiste mauricien ne nourrissait aucune tendance suicidaire.
Au contraire, il venait tout juste de terminer l'enregistrement de son prochain album
et semblait très heureux de cette nouvelle étape artistique...
Déjà incarcéré par le passé, Gérard Bacorilal avait purgé une peine de un an de prison
dans le géôles mauriciennes pour avoir consommé de l'héroïne.
L'annonce de ce nouveau décès, le troisième après la mort de Berger Agath et du chanteur kaya
survenu dans les prisons mauriciennes, a provoqué une vive émotion
parmi la communauté musicale et artistique de l'île-sur.
Rappelons que le décès du chanteur Kaya, assassiné en prison par ses gardiens en février dernier,
avait provoqué un vent d'émeute et d'insurrection dans la capitale Port-Louis.
Hier soir depuis Saint-Paul, Dalida Topize (l'épouse de Kaya)
se déclarait "fortement émue après l'annonce de ce décès soudain".
La femme du chanteur reggae et l'amie de Gérard Bacorilal expliquait
"ne pas comprendre ce qui se passait actuellement à l'île Maurice
parmi la communauté musicale rasta".
Quoiqu'il en soit, Gérard Bacorilal sera enterré demain au cimetière de Roche-Bois,
le quartier d'où il était originaire tout comme ses amis Agath et Kaya
aux côtés desquels il reposera désormais pour l'éternité...
par Pierre Richardier

ile maurice kayacomité 1er fevrier, anniversaire abolition esclavage 1995, riviere noireile maurice kayaile maurice kayaile maurice kayaile maurice kayaile maurice kayaile maurice kayaile maurice kayaile maurice kaya

Racinetatane :
"Nous sommes inquiets pour la paix sociale"

"Il était un peu comme un frère.
Il était en tout cas un formidable compagnon de route qui menait le même combat que nous
pour la liberté d'expression, la paix et la tolérance".
Actuellement dans l'île pour un hommage à Kaya, les membres du groupe Racinetatane
se disent accablés après l'annonce de la mort de Gérard Bacorilal.
Celui-ci avait fait un gros succès récemment avec "Manuella" sa dernière chanson.
Un seggae bien dosé dont les Mauriciens ont le secret.
"Gérard a joué aussi à nos côtés quelques fois", explique Charles,
chanteur de la formation mauricienne.
Après Kaya et Berger Agath, Gérard Bacorilal est le troisième artiste en moins d'un an
à mourir dans des conditions tragiques dans l'île soeur.
Ils étaient tous les trois chanteurs et issus du même quartier : Rose-Bois.
"Moi même j'ai repris les chansons de Kaya.
Je me demande ce qui se passe dans notre pays", poursuit Charles.
"Je suis vraiment inquiet, parce que demain, ça peut m'arriver à moi aussi".
Comme les autres artistes mauriciens, les membres de Racine Tatane revendiquent
le droit d'exercer librement leur passion pour la musique.
Un droit semble-t-il chèrement payé dans l'île soeur.
En début de cette semaine, pas moins de cinq musiciens auraient été mis en prison.
"Ils étaient juste en train de fumer "une petite" lors d'une répétition",
raconte le leader vocal du groupe.
"On n'a même pas le droit le donner des concerts".
Inquiets, les membres du groupe le sont tous pour la paix sociale dans l'île.
Ils redoutent un nouvelle montée de la violence
de la part de la population.
G.L.

Voir: Décès suspects en celules à l'Ile Maurice

sega reggae seggae
http://ilemauricekaya.free.fr

le 1er janvier 2017

mis en ligne en mars 2001